Projet 2013 / 2014

Notre projet

Le premier projet de l’association Nongë la Viim fait suite au voyage de l’une d’entre nous au Burkina Faso en 2012. Voyage faisant l’objet d’un premier contact avec les réalités des sages-femmes et accoucheuses du pays. C’est ainsi que nous avons eu l’envie de créer un projet à plusieurs en vue d’approfondir l’échange créé lors de ce passage.

Ce projet prend racine autour du désir de communiquer. Il est basé sur le partage des connaissances que nous avons du métier de sage-femme.

Pourquoi insister sur ce partage de connaissances ? Car, en plus du manque de matériel médical auquel on s’attend à faire face en entrant dans un dispensaire ou un hôpital en Afrique central et notamment au Burkina Faso nous sommes confrontés  au manque en matière de connaissances théoriques des accoucheuses. L’intention ici n’est en aucun cas de leur jeter la pierre, au contraire, elles ont énormément de mérite à exercer leur métier dans des conditions aussi difficiles. Mais, nous sommes face à une demande pressante d’aide et de support à ce niveau. Le matériel n’apparaissant qu’au second plan, cette demande constitue le fondement de notre mission.

Ce triste constat a fait naître en nous l’impulsion de ce projet. Nous sommes pleinement conscientes que nous ne sommes que des étudiantes, mais nous savons aussi désormais que le savoir tiré de ces quelques années de formations et d’expériences, peuvent être d’une grande aide pour les accoucheuses des villages et même pour d’autres professionnels de santé.

Nos objectifs pour ce Projet 2014 ?

 

Objectif 1 :

Un objectif principal est la rencontre de nos deux mondes : la France et le Burkina Faso, grâce au voyage que nous allons entreprendre pendant 3 semaines en juillet/août 2014.

Nous désirons voir les réalités du vécu des professionnels médicaux burkinabés et notamment des sages-femmes. Nous voulons prendre conscience des différences qui existent autour de la naissance. Les conditions dans lesquelles les femmes accouchent. Mais aussi nous sommes curieuses vis à vis des croyances, des coutumes et de leurs habitudes autour de ce passage. Nous voudrions avoir la chance de profiter de la richesse qu'une écoute réelle entre nos deux mondes peut faire émerger. Nous voulons créer des liens durables.

Pour cela, nous sommes en contact avec l'association Burkinabé Jeunesse Action Solidarité que nous évoquerons plus en détails dans la suite, afin que leurs membres nous accompagnent dans la vie au quotidien au Burkina Faso.

Aussi, nous avons pris contact avec les médecins chefs ainsi qu’avec des accoucheuses de deux centres médicaux au Burkina Faso : à Boussé et à Boromo afin de faire des stages au sein de leurs maternités.

 

Objectif 2 :

Nous voudrions nous échanger avec les accoucheuses et sages-femmes du pays afin de partager des connaissances et coutumes dans le domaine de la maternité.

 

 

 

Objectif 3 :

Notre troisième objectif est de récolter un maximum de matériel médical de base et nécessairement utile à leur pratique.

 

 

 

Objectif 4 :

Enfin, pour parler des perspectives de notre mission, nous espérons établir des correspondances de manière à faire perdurer la transmission des informations médicales à travers les frontières.

Nos échanges

 

Nos échanges porteront sur nos connaissances (à titre d'étudiantes sages-femmes en 4ème année d'étude). Nous nous pencherons à la fois sur le plan médical, scientifique et philosophique (propre à chacune). Nous désirons partager un savoir théorique et pratique, basé sur la physiologie de la femme enceinte, dans le but de comprendre (et de faire comprendre) les modifications qui adviennent. Comprendre comment fonctionne le corps est la base de la pratique médicale. Nous désirons partager le savoir que l'on nous transmet car il est précieux, qui plus est quand le matériel fait défaut. Un savoir basé sur des données scientifiques avérées et récentes.

Pour cela, nous comptons organiser des temps d'échange avec les professionnels de santé au sein des maternités où nous serons accueillies.

Nos échanges pourront porter sur :

> Des généralités sur l'hygiène, les soins infirmiers de bases, les médicaments les plus couramment utilisés et dont les sages-femmes ont le droit de prescription;

> La physiologie de la femme enceinte, le suivi de grossesse, l'accompagnement de l'accouchement et le suivi post-natal;

> Gestion de la douleur lors de l'accouchement (gestion non pharmacologique : positions, respiration, massages, acupression, etc);

> Les pathologies de la grossesse les plus courantes, et les affections touchant le nouveau-né (prise en charge des HTA, et des complications liées au paludisme, prise en charge des hémorragies de la délivrance, réanimation du nouveau-né, etc);

> La prévention en matière gynécologique (IST, contraception, ...);

Notre équipe

BOSSENAUER Marion, présidente

« C'est un honneur pour moi de participer à cette mission en tant que présidente. Je compte bien utiliser toute mon énergie, ma bonne humeur et ma facilité de communication pour donner vie à notre rêve commun. »

VALLET Julia, Vice-présidente

« Ayant eu la chance de voyager et de rencontrer quelques accoucheuses et sages-femmes au Burkina-Faso en 2012, je suis celle qui fait le lien entre nos deux mondes. Ainsi, je sais que le voyage peut dépasser le rêve pour se faire réalité. J’œuvre donc dans ce sens pour donner l'impulsion et rassurer les troupes. »

VADALA Joanie, Trésorière

« Cadre du groupe, on m'appelle souvent "maman". Je me suis dévouée pour ce poste car j'ai déjà l’expérience comptable dans l'association de notre école et suis honorée de gérer les budgets de ce grand projet. »

CROCIATI Anaïs, Secrétaire

« Dynamique, souriante, et blonde aussi. Mais ravie de faire partie de ce beau projet humain au pays de la chaleur humaine et du partage pour soutenir le fil de la vie. »

PASQUALINI Valériane, Membre actif

« Petite geek en puissance, il était normal pour moi d'aider à transmettre notre message au plus grand nombre. Etant des étudiantes modernes, les réseaux sociaux seront au cœur de nos projets de communication. »

DUBOIS Elodie, membre actif

« Passionnée d'art et photographe à mes heures perdues. La santé dans le monde est un sujet qui me tient à cœur. Prenant part à des œuvres humanitaires internationales, je souhaite à mon tour m'y investir plus concrètement. »

KLEIN Laura, Membre actif

« Généreuse, je souhaite depuis longtemps mettre à profit mon temps et mes connaissances pour les personnes qui en ont besoin. De nature dynamique et organisée, je participe à l'organisation d'actions qui nous permettrons de réunir le budget nécessaire à notre projet. »

HESSE Solenne, membre actif

« Faire partie de cette association est pour moi une manière de concrétiser le début d'une expérience inoubliable. Ce projet me permettra de faire un voyage hors du commun, de rencontrer des personnes d'horizons différents, de connaître d'autres cultures, d'autres valeurs et de vivre une expérience qui humainement et professionnellement m'apportera beaucoup. »

FARINET Sandra, Membre actif

« Débordante d’énergie et de motivation, je suis avide de partage et de découverte. Donner et recevoir sont mes priorités pour ce magnifique projet qui va, je le pense, bouleverser nos principes et nos façons de penser, dans notre future pratique professionnelle comme dans notre vie courante. »

Publié par TdlG le 22 March, 2018 dans la catégorie Projets